La légende des deux Frères

Le Conte

Au tout début vivaient deux Frères.

L’un fait de lumière,
Béni par la douceur du jour,
Si sage et si juste,
Il était aimé de tous car il était la vie elle-même.

L’autre était fait de pénombre,
Caressé par la magie de la nuit,
Bienveillant et doux,
Mais craint, pour ses ténèbres inconnus.

Les deux s’aimaient si fort,
Car ils étaient frères et ensemble étaient un tout.

Et lorsque la lumière s’étirait sur la terre,
La vie fleurissait et son ombre grandissait.
Ils étaient égaux, main dans la main, se suivant.

Mais un jour, le frère de l’ombre commença à envier la vie dans les yeux de son frère de lumière,
Car lui n’évoquait que la Peur et la Mort.

Et alors qu’ils marchaient dans cette forêt inconnue,
Il lâcha la main de son frère et couru.

Honteux, mais victorieux, il s’éleva sur cette terre maudite et embrassa la victoire
D’être le seul et unique, maître des ombres.

Le frère de lumière pleura cette trahison,
Et ses larmes purifièrent le sol.

Le sommeil bientôt l’enveloppa,
Sa chair devînt dure,
Son sang ralentit,
Son âme bourgeonna en milliers de ramures,
Ses pieds s’enfoncèrent profondément dans la terre.

Il demanda alors à la forêt
« Faites de même à mon frère,
Qu’il paie,
Qu’il regrette »

Et depuis ce jour, les Kins,
Protecteurs pour les uns,
Perfides pour les autres,
Réunissent leurs enfants,
Attendant le jour où la haine l’emportera,
Où les Messagers de la Nuit
Laisseront rentrer la mort dans le royaume du la lumière.